Portail Magazine Forum Annuaire

Horrues Beach, bourgade tranquille

Steve - 4 mai 2013 - Récits de session - Commentaires fermés

Bon vous allez dire que je ne suis pas très original et je ne pourrai que vous donner raison, car en effet, je vous parle souvent de ce petit plan d’eau perdu au milieu des champs. Je ne le cite plus because le propriétaire m’a confié avoir eu beaucoup de sushis au bord de l’eau, avec des imbéciles de carpistes, équipés comme il faut et tout et tout. Et pas très respectueux de l’endroit. Et même pas Japonais. Bref, je ne le cite plus.

Cela dit, ce petit étang est vraiment un havre de paix où il fait bon retrouver ses sensations en début de saison : ça mord toujours, le poisson est combattif, l’endroit des plus agréables, comme je dis toujours : que demande le peuple ? Rien, un peu de silence s’il vous plaît, je continue.

Donc je disais, endroit idyllique, les vaches, l’odeur du purain, parfois. Un endroit qui a tout pour plaire si vous avez l’âme campagnarde. Et donc, j’y suis allé récemment avec Didje pour une journée de pêche tranquille, histoire de profiter un peu du redoux. Au bilan trois carpes de 5-6 kg chacune, un journée entière pour Didje, à prospecter le brochet, la perte de deux ou trois leurres bien chéros comme il faut et un retour à la réalité pour Didje qui avait bénéficié de la chance du débutant jusqu’ici. Sur ce plan d’eau, les carnassiers sont plutôt bien nourris en nourriture naturelle et c’est chaud-chaud de les leurrer.

Bon, tout de même, mieux que rien, il a sorti sa première carpe le Didje. Comme il était monté en 0.35 et qu’il n’avait pas vraiment été briefé sur les notions de résistance, tout ça, plutôt que d’assurer et de « jouer » un peu avec le poisson en le travaillant, ben il a mis la carpette au sec en 17,4 secondes. Sproutch, que ça a fait.

Carpe cuir

3 minutes plus tard, elle avait tout oublié et repartait tranquillement barbillonner :

No-kill et remise à l'eau pour un bon karma

Côté roulage de pelle avec Dame Nature, j’ai eu l’occasion de découvrir un nouvel axiôme, une loi fondamentale : les fourreaux Ultimate sont également des coussins pour chats sauvages. La preuve en image :

Le fourreau multi-usages

C’était déjà arrivé lors d’une session en étang, au même endroit :

Chat à la pêche sur fourreau ultimate

J’ai également découvert une deuxième loi fondamentale : lorsque un chat pense que vous lui donnez un coussin alors qu’il s’approprie vilement vot’ biau fourreau, il croit également de facto que vous êtes son ami. Même que, du coup, les chats utilisent votre appareil-photo. Re-preuve en image :

Chat roux à la pêche

Sinon, à part ça, un jeune bouvreuil pivoine est venu nous rendre visite plusieurs fois. Enfin, je pense bien que c’était un bouvreuil pivoine. Considérant que le nom n’est pas l’oiseau, disons qu’un bô zozio est venu nous rendre visite :

Bouvreuil pivoine

Bref, avec Didje, j’ai pêché l’étang-dont-on-peut-plus-dire-le-nom.

Vous avez aimé ce billet ? Vous pouvez ...

Les commentaires sont fermés.

© 2006-2017 Karpeace | Mentions légales | Logos et bannières | Powered by e-lLess Création et référencement de site internet