Portail Magazine Forum Annuaire

Grands espaces en solitaire : pêche à la carpe selon Jocelyn Dupré

Steve - 18 janvier 2010 - Des carpes et des hommes - Commentaires fermés

Cette semaine, nous vous proposons de découvrir ou de redécouvrir Jocelyn Dupre, carpiste français et auteur à succès de différents ouvrages et/ou reportages sur notre passion.

Bonjour Jocelyn, peux-tu te présenter en quelques lignes à nos lecteurs ?

Oui et bien pour faire concis, j’ai 28 ans et je suis originaire d’un petit village du centre de la France. J’ai débuté la pêche à l’âge de 7 ans et je vis avec Malena ma compagne dans la région du Rhône où j’ai récemment déménagé. Je travaille dans la conception de logiciels et je suis auteur dans la presse spécialisée carpe en France et en Europe depuis bientôt 6 ans. Je suis également à l’origine de projets DVD vidéos, réalisateur d’un film pour la télévision Season et j’ai produit l’année passée mon premier DVD La Passion Des Grands Lacs. Je suis également sponsorisé Fox, Dynamite Baits et Navicom (Minn Kota, Humminbird…). Enfin et c’est peut être par là que j’aurais dû commencer, je suis comme beaucoup d’entre nous un véritable passionné, mon plus grand plaisir est au bord de l’eau et mes activités dans le domaine de la scène carpe (photographie, écriture, vidéo, Internet…) sont des passions additionnelles à mon plaisir de la pêche qui me permettent de vivre les choses encore plus intensément.

Comment es-tu venu à la pêche de la carpe ? Qu’es-ce qui te plaît dans cette pêche sportive ?

Le déclic de la pêche de la carpe m’est venu vers l’âge de 12-13 ans et m’a été transmis par ma nourrice qui m’emmenait régulièrement pêcher un petit canal proche de chez moi. Ce canal hébergeait de nombreuses carpes de 2 à 3 kilos et elles me semblaient si exceptionnelles, les départs si puissants…ma mère contribua également beaucoup au développement de ma passion… les lectures d’auteurs Français et Anglais m’ont également forgé et 16 ans plus tard, la vibration est toujours là et encore plus forte ! Ce qui me plait c’est précisément de déployer une stratégie pour localiser le poisson, définir un amorçage, mettre au point un montage, un nouvel appât, tester de nouveaux matériels… et plus généralement mettre en œuvre une approche globale pour capturer du poisson et finalement apprendre.

On sait que tu aimes pêcher les grands espaces … qu’est-ce qui t’y attire ?

C’est vrai la pêche en lacs est ma pêche de prédilection à tel point que sur les 12 dernières années, j’ai consacré plus de 15000 heures sur leurs berges… En lacs, l’esthétisme, le challenge, la découverte, le perfectionnement, sont au rendez-vous ! Se lancer à l’assaut d’un lac de +500 ou 1000 hectares n’est clairement pas facile et demande un fort investissement en temps, en argent et une grande détermination. La pêche en lac est le théâtre, de la démesure, de l’aventure et d’une nature sauvage et sublime…Après pas mal d’effort, lorsque l’ on a la chance de réussir et bien le résultat en est que plus gratifiant voila ce qui en m’attire en lac, c’est ce mélange de gigantisme, de nature belle et sauvage, le goût du défi et la quête de grands spécimens et j’invite tous les pêcheurs à gouter à cette pêche si singulière.

Un peu à la Léon, tu es un adepte des pêches en solo … tu peux nous expliquer pourquoi ?

La pêche en solo est une excellente approche pour être plus efficace en action de pêche. Cela est vrai en lacs mais également en étangs et en cours d’eau (fleuves, rivières). Simplement parce qu’il n’est pas toujours facile de s’installer à deux et de pêcher efficacement à 8 lignes sur un secteur, je privilégie une approche en solitaire. En solo les résultats sont souvent nettement meilleurs car concentrer des montages sur une zone de pêche n’est simplement pas bon ! et puis pire encore, on constate souvent d’un seul spot qu’il est productif ! même si je ne suis pas contre passer un bon moment avec des amis, c’est avant tout pour apprendre, progresser et capturer du poisson que je pêche. Je pratique la pêche comme un sport, c’est ma vision de la pêche. La pêche en solo est aussi pour faire suite à ma réponse à la question précédente une manière de repousser le challenge un peu plus loin. Ma plus belle aventure en solo est celle de 2005 ou j’ai passé plus de 60 nuits en solitaire sur le lac d’Orient, j’en garde des souvenirs extraordinaires…en solitaire, la difficulté est plus grande mais l’émotion d’une capture décuplée. Durant cette année 2009, j’ai beaucoup pêché avec mon camarade Tony. Notre manière de pêcher ensemble peut paraitre surprenante aux yeux d’autres pêcheurs…et pourtant nous pêchons ensemble mais pas côte à côte ! Chacun œuvre de son côté pour localiser le poisson mais nous gardons contact en action de pêche le plus souvent par téléphone ou parfois talkie walkie, nous pêchons ensemble avec une stratégie globale commune mais parfois à plusieurs kilomètres de distance !

La pêche de la carpe n’échappe pas au mercantilisme mondial … que penses-tu du commerce qui se fait autour de notre passion ?

Comme tous loisirs ou sports, la pêche de la carpe est devenue un marché à part entière. Les premiers à avoir bien compris cela se sont les distributeurs comme Mondial Pêche. Mondial lança en 91 le premier magazine pilote avec une séparation des univers de pêche. On distinguait alors le linéaire carpe de celui de la truite, du carnassier ou de la pêche au coup. Le marché a particulièrement évolué et il est passé d’un marché jeune en émulsion parfaitement atomisé à un marché plus mature et stabilisé. La bonne nouvelle c’est que cette maturité tend à pousser le prix des produits vers le bas ! et la qualité des produits à s’améliorer. Il n’a jamais été possible d’acheter les produits aussi peu chers qu’aujourd’hui ! Et ce malgré l’augmentation de certaines matières premières comme le carbone. Je me souviens d’une époque ou le prix d’une canne ou d’un moulinet entrée de gamme était plus du double des prix que l’on peut rencontrer aujourd’hui. Le commerce autour de notre passion apporte son lot de bonnes et de mauvaise choses…concentrons-nous alors peut être sur les bonnes…

Que penses-tu de la surenchère médiatique à propos des records du monde effectués dans des eaux bien connues en France ?

Je comprends l’intérêt des pêcheurs pour les poissons de très grandes tailles. Les très gros poissons sont rares et il est impressionnant de les observer. Je suis d’ailleurs moi-même passionné par les grandes captures à tel point que je concentre mes pêches aujourd’hui sur des destinations à forts potentiels. On dit d’ailleurs souvent de moi que je suis un « specimen hunter » et je mentirais si je disais que je ne me vois pas précisément comme cela. C’est vrai, je traque de grands poissons mais, pas à n’importe quel prix ! Les grands poissons ont de l’intérêt lorsqu’ils représentent un véritable et important défi ! La valeur d’un poisson est pour moi à la mesure de l’effort pour le capturer. Dans certains plans d’eau (exceptionnellement publics et souvent privés), il est possible de capturer plusieurs gros spécimens en seulement quelques jours et parfois même de capturer des poissons géants qui flirtent avec des chiffres insolents à l’égard des lacs de l’hexagone ! Souvent de petites tailles ces eaux ne sont pas ou plus des environnements naturels (de part notamment la contribution des pisciculteurs et pêcheurs) et ne nécessitent que peu d’efforts pour prendre de gros poissons ! Voila pourquoi ils attirent autant de pêcheurs aujourd’hui. Ces plans d’eau ne font pas partis de ma vision de la pêche car si l’effort est peu importent sur ces étendues, pire, la connaissance acquise dans ces conditions est minimaliste et la récompense des pêcheurs …identique ! je ne courre après ce genre de statistiques !

La pression de pêche augmente à pas mal d’endroits, même sur les grands espaces … à ton avis, quelles seront les stratégies gagnantes en 2010 ?

Ha ! bonne question et bien vraisemblablement les mêmes qui ont fait le succès de nos parties de pêche en 2009 et durant les années passées ! La pression de pêche augmente et les poissons deviennent plus compliqués à capturer ! Aucun doute là-dessus ! la recette magique tient surement à d’avantages d’efforts encore sur la compréhension de nos eaux et le repérage de nos poissons, sur l’efficacité et la discrétion de nos montages, sur des amorçages plus adaptés aux conditions et cheptels rencontrés, à des appâts plus attractifs et de meilleures qualités, à un matériel mieux maitrisé… la marge de progression est encore grande ! et les poissons nombreux à ne pas avoir été capturés !

2010 sera une année carpiste, c’est dit dans le nombre, quels sont tes projets pêche et au bord de l’eau ?

Après, un peu plus d’un an de commercialisation, mon DVD La Passion des Grands Lacs sera disponible prochainement avec un magazine, je souhaitais permettre au plus grand nombre de le voir pour un petit prix. Durant l’année 2009, j’ai aussi écris et réalisé un film de 52 minutes pour la chaine TV Season qui sera diffusé dans les semaines qui viennent. Parallèlement, j’ai plusieurs projets vidéos qui se dessinent ainsi que des articles à rédiger en France avec Carpe Scène Collector et à l’étranger. J’ai dernièrement lancé mon site web www.jocelyndupre.com qui est en cours d’élaboration! Soyez indulgents ! Je me suis fait aidé pour la réalisation de ce site et je suis preneur de bon conseils, j’invite d’ailleurs tous les lecteurs à laisser leurs impressions dans la rubrique commentaires du site pour permettre à la personne en charge du site(David Boisson Web designer) de le faire évoluer dans le meilleur sens. Je proposerai dans les mois qui viennent de nombreuses vidéos, des articles des actualités de la scène carpe et des choses inédites comme le téléchargement de DVD sur mon site Web. Enfin, je finalise également ma conférence pour le salon de Montluçon, la bande annonce est également disponible sur mon site web ainsi que sur le site du GN carpe ou Carpe Passion 63. Au bord de l’eau car c’est là l’essentiel, je pense continuer de pêcher les eaux que je fréquente actuellement (Orient, Cassien,…) et enrichir cette année 2010 de nouvelles destinations et plus généralement continuer de vivre ma passion à 100%.

Un conseil carpiste pour nos lecteurs ?

Le conseil est peut être de vous souhaiter de profiter pleinement de votre passion au bord de l’eau de continuer de prendre du plaisir et d’être mesuré et respectueux avec les autres pêcheurs et la nature.

Il me reste plus qu’à vous souhaiter une merveilleuse année 2010 que santé, bonheur et amour soient au rendez- vous ! Oh j’oubliais et quelques carpes bien entendu !

Pour en savoir plus, rendez vous sur le site de Jocelyn Dupre

Vous avez aimé ce billet ? Vous pouvez ...

Les commentaires sont fermés.

© 2006-2018 Karpeace | Mentions légales | Logos et bannières | Powered by e-lLess Création et référencement de site internet